Archives par mot-clé : catacombes

Artistes et artisans de l’art chrétien primitif à Rome

Peu d’informations sont accessibles sur les auteurs des premières œuvres de l’art chrétien. Le plus souvent, cette production de commande relève de petits ateliers d’artisans. Il ne semble pas qu’il existe un corps constitué d’artistes ou d’artisans spécialement dédié à la création iconographique dans les catacombes. J.Guyon a mis en évidence que deux groupes d’artisans ont successivement pris en charge cette fonction dans un cadre plus large. De 337 à 465, les fossores s’occupent de l’entretien et de l’aménagement (y compris iconographique) des catacombes. A partir des années 480-490, ce groupe laisse la place aux praepositi qui remplit à peu près les mêmes fonctions mais qui est plus étroitement associé au clergé.

La fonction de fossores existe avant 337 mais elle est très peu documentée. Avant cette date, un nom sur cinq est grec ou d’origine grec et il n’y a quasiment aucun nom chrétien. Après 337, la proportion de noms grecs diminue fortement tandis que les noms chrétiens connaissent une nette augmentation mais n’occupe pas du tout une part majoritaire. Ces quelques remarques onomastiques mettent en évidence qu’il n’y a pas de dimension religieuse attachée à cette fonction et que les œuvres peintes ou sculptées relèvent d’un travail de commande fait par une équipe ou une famille de fossores. C’est donc la religion du défunt et non du fossoyeur qui est mise en scène. Cette documentation onomastique repose avant tout sur des contrats passés avec les fossores. Si ceux-ci sont, au départ, assez succincts dans leur formulation, ils tendent à s’étoffer et à se complexifier avec le développement du culte des martyrs. La localisation de la sépulture devient de plus en plus précise et le contrat se fait désormais devant témoin. Il y a une véritable quête de l’emplacement idéal à partir du IVème siècle ; chaque défunt cherche à être enterré au plus près d’un martyr.


Guyon Jean. La vente des tombes à travers l’épigraphie de la Rome chrétienne (IIIe, VIIe siècles) : le rôle des fossores, mansionarii, praepositi et prêtres. In: Mélanges de l’Ecole française de Rome. Antiquité T. 86, N°1. 1974. pp. 549-596.

Spier, Jeffrey, Mary Charles-Murray, Johannes G. Deckers, and Steven Fine. Picturing the Bible: The Earliest Christian Art [exposition, Kimbell Art Museum, Fort Worth, November 18,2007 – March 30, 2008]. New Haven London Fort Worth (Tex.): Yale University Press Kimbell art museum, 2007.

Thomas Reyser

enseignant Hist-Géo, Docteur en histoire spécialisé dans les religions du monde grec. Doctor, Teacher, Ancient Greek History.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookLinkedInPinterestGoogle PlusFlickr