Tous les articles par Thomas Reyser

enseignant Hist-Géo, Docteur en histoire spécialisé dans les religions du monde grec. Doctor, Teacher, Ancient Greek History.

Le combat contre l’Hydre de Lerne, évolution iconographique

L’ Hydre de Lerne est un des monstres les plus connus, et l’un des plus emblématiques de la mythologie grecque. Indéfectiblement attaché à la geste héracléenne, l’Hydre de Lerne appartient à une fratrie de monstres composée de Cerbère, Orthos et Chimère. Ces enfants d’Echidna comptent également dans leur généalogie Géryon, le Lion de Némée et Phix. De ces frères et sœurs, l’Hydre de Lerne partage quelques caractéristiques : la polycéphalie, la situation aux confins du monde et le lien indéfectible à la geste héraclèenne. Monstre des confins, l’Hydre de Lerne appartient à un monde de l’humide et de l’obscurité, typique du voisinage de l’au-delà. C’est un cadre sauvage ou toutes formes de civilisation et de culture sont absentes.

Continuer la lecture de Le combat contre l’Hydre de Lerne, évolution iconographique

Thomas Reyser

enseignant Hist-Géo, Docteur en histoire spécialisé dans les religions du monde grec. Doctor, Teacher, Ancient Greek History.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookLinkedInPinterestGoogle PlusFlickr

Quelle image pour le monstre Scylla ?

En histoire, la monstruosité est toujours un sujet intéressant car elle renvoie à l’image de l’extrême, à l’antithèse de la civilisation et de la norme. La figure du monstre marin Scylla n’échappe pas à cette logique et s’inscrit dans le parcours d’Ulysse aux limites du monde connu; limites qui sont tant géographiques, qu’anthropologiques. Le monstre marin renvoie le héros dans un temps primordial marqué par la monstruosité et la violence où le monde des hommes n’est pas encore constitué.

Continuer la lecture de Quelle image pour le monstre Scylla ?

Thomas Reyser

enseignant Hist-Géo, Docteur en histoire spécialisé dans les religions du monde grec. Doctor, Teacher, Ancient Greek History.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookLinkedInPinterestGoogle PlusFlickr

Du mythe à la réalité : le châtiment d’Ixion

Les châtiments sont des éléments omniprésents dans les mythes grecs, soit qu’ils articulent le récit, soit qu’ils le ponctuent. Mais il est rare de trouver une transposition fidèle d’un châtiment mythique dans le quotidien ; les peines prononcées à l’encontre de Sisyphe, de Prométhée ou des Danaïdes appartiennent uniquement au registre mythologique. Toutefois, il existe une exception dans le cas du mythe d’Ixion : le héros subit le supplice de la roue, châtiment dont des témoignages archéologiques ont été conservés.

Le témoignage des mythes

La Deuxième Pythique offre le plus ancien témoignage du mythe. Ixion, invité à la table de Zeus, tente de séduire Héra. Le dieu donne l’apparence de la déesse à une nuée avec laquelle s’accouple le héros. Pour le punir de cet acte, Zeus condamne Ixion à un supplice éternel dans le Tartare où « le maître des dieux l’attacha à cette roue… Ses membres y sont à jamais serrés par d’invincibles nœuds, et ses tortures, hélas trop célèbres, attestent à la terre la vengeance des Immortels »1.

Continuer la lecture de Du mythe à la réalité : le châtiment d’Ixion

Thomas Reyser

enseignant Hist-Géo, Docteur en histoire spécialisé dans les religions du monde grec. Doctor, Teacher, Ancient Greek History.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookLinkedInPinterestGoogle PlusFlickr

La corne d’abondance, d’Hadès à Tychè

Hadès et la corne d’abondance

La corne d’abondance apparaît, au Ve siècle avant J.-C., comme un attribut du dieu Hadès. Le souverain infernal est représenté avec cet objet une dizaine de fois sur des vases de l’époque. L’intérieur d’une coupe découverte en Etrurie, datant des années 450-400 avant J.-C., en est une des meilleures illustrations.

Hadès - coupe découverte en Etrurie, datant des années 450-400 avant J.-C.

Sur la partie extérieure sont représentés Zeus, Poséidon, Héra, Amphitrite, Ganymède, Dionysos, Arès, Ariane, et Aphrodite lors d’un banquet ; alors, qu’à l’intérieur figurent Perséphone et Hadès, eux aussi, dans une situation de banquet. L’isolement des deux divinités infernales dans la structure iconographique de cette coupe souligne leur caractère particulier par rapport au reste du Panthéon. Le second intérêt de cette coupe est la présence de la corne d’abondance tenue par Hadès.

Continuer la lecture de La corne d’abondance, d’Hadès à Tychè

Thomas Reyser

enseignant Hist-Géo, Docteur en histoire spécialisé dans les religions du monde grec. Doctor, Teacher, Ancient Greek History.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookLinkedInPinterestGoogle PlusFlickr